CDC lance officiellement sa filiale CACO

Lancement

Selon M. Omar Camara, Directeur Général de cette structure privée et autonome, c’est un bureau d’études techniques et de Conseil qui va s’activer dans l’ingénierie de différents secteurs.

Pour lui, cet instrument symbolise la rencontre entre une vision et une ambition de se doter d’une filiale métier pour  accompagner la CDC avec qui elle sera liée par des conventions réglementées, selon les normes OHADA.



M. Youssouf Sakho, ingénieur en BTP, par ailleurs, ancien ministre, analyse la création de CACO sous l’angle des grands pays qui ont leur bureau de référence.

Il recommande ainsi cette filiale de la CDC à plus miser sur la logique de la qualité et de la rigueur que sur celle commerciale. 

Sur cette lancée, M. Mar Thiam, Directeur Général de l’entreprise GETRAN, pour sa part, estime que CACO va permettre de maîtriser beaucoup les paramètres avant de s’engager dans un projet.
« Il va nous aider à confirmer ou infirmer nos besoins de financement », souligne-t-il. 

Le Directeur Général de la CDC, M. Aliou Sall précise que cette initiative qui est une première en Afrique Subsaharienne, traduit la volonté de la Caisse de Dépôt et de Consignation, d’exercer pleinement les missions d’intérêt général qui lui sont assignées. 

M. Sall qui est, par ailleurs, président du Conseil d’administration de CACO, rappelle qu’après la création de NOVEC, par la Caisse de Dépôt du Maroc, et du Bureau d’étude Régis, filiale de la Caisse de Dépôt de la France, la CDC du Sénégal a décidé d’investir le secteur de l’ingénierie. 

Selon lui, c’est la matérialisation de la vision du président de la République de faire du PSE un puissant levier pour faire accélérer le développement du Sénégal, vers l’Emergence à l’horizon 2035. 
A son avis, l’implication croissante de la CDC dans la conception et la mise en œuvre des projets d’infrastructure s’est traduite par l’expression du besoin de disposer de l’expertise nécessaire à la conduite de ses propres activités dans le secteur du BTP

Pour lui, l’objectif est lié à la satisfaction des besoins propres en expertise, combiner avec la volonté de contribuer à l’émergence d’un bureau d’étude sénégalais de référence et de de dimension internationale, suffisent à justifier la rentabilité et la viabilité de la création de la filiale CACO